Glory Box

Quatorze ans dans ce quotidien qu'il vaut mieux avoir en journal. Un feuilleton envoyé depuis le monde d'avant, chaque 15 du mois.

image_author_Charlotte_Moreau
Par Charlotte Moreau
19 articles
15 déc. · 6 mn à lire
Partager cet article :

Chapitre 4 - L'open space

En 2007, Britney se rasait le crâne, Ségolène inventait la bravitude et Apple, l’iPhone. En 2007, je suis au journal depuis trois ans, et j'ai toujours autant de mal à me concentrer dans l’open space. En 2007, si vous aviez posé un micro au 2ème étage du « bâtiment rédaction », à Saint-Ouen, voilà ce que vous auriez entendu.

« Mais pour vous, j'ai l'impression que le cinéma a commencé avec Brad Pitt... »

« Si tu sors l’info, I lose my scoop, I am nicked. »

« Le service a été sympa pour mon anniversaire. On m'a offert une serviette de bain Beverly Hills 90210 et j'ai le droit de me servir dans le vase à capotes. »

« Clara Morgane ? A côté, Shy'm, c'est Barbara. » 

« T'as pas mon numéro ! Mais c'est une faute grave ! Tout le monde a mon numéro !»

« C’est pas possible, y jacte pas anglais. »

« Je peux même te dire que Mathilde Seigner est actuellement victime d'une infection urinaire, qui inquiète un petit peu ses médecins. »

« Toi quand tu sors, t’es bon le lendemain. »

« Ah, je sens la lettre de lecteur fou... »

« Je peux te dire aussi que Mathilde Seigner accouche dans quatorze jours. Tu as les questions, j'ai les réponses, c'est ma nouvelle devise. »

« Quand ma femme est retournée en Afrique pendant un an, on n'a jamais été aussi amoureux. » 

« Je suis contre l’épilation intégrale. Je préfère une bonne forêt amazonienne. »  

« Comment on peut dire des phrases aussi connes que : il y a des femmes admirables sur toutes les chaînes ? »

« La dernière fois qu'on m'a draguée, Mitterrand était président. »

« J’ai des beaux cheveux, c'est hyper reconnu. Les gens m'arrêtent dans la rue et me demandent si c'est mes vrais cheveux. »

« Avec le beaujolais nouveau, on a déjà prouvé qu'on sait exporter de la merde. »

« Je viens d'avoir Mathilde Seigner. Elle accouche là, elle était dans les toilettes de l'hôpital américain de Neuilly. »

« Non il a rien à dire, il est stagiaire. »

« Je suis dans le syndrome fin de semaine avant les vacances. Chaque article est un article de trop. »

« Putain, mais les oreilles, c'est comme le cul : ça se nettoie. »

« Est-ce qu'il y a des soirs où le public ne rit pas, où vous ne l'entendez pas ? Parce que moi, je n'ai pas un rire sonore par exemple...»

« J'ai quand même fait des papiers brillants en juillet. »

« Vincent Lindon me gonfle, il m'envoie des textos toutes les deux minutes. »

« Elle sent le mauvais coup. Et je suis sûr qu'elle a mauvaise haleine. »

« Je t'écoute mais je comprends rien. » 

« Mais j'ai des plans pour toi dans le Sud ! Va à Pampelonne ! Je te trouve un garde du corps, un hôtel à 90 euros avec plage privée. 35 euros le matelas, je te le fais péter à 15 ! »

...